On imagine l’allégresse de l’historien Gabriel Gorodetsky quand il eut accès aux 1 500 pages de notes manuscrites rédigées par Ivan Maïski, ambassadeur d’Union soviétique à Londres de 1932 à 1943. Tout concourait à rendre un tel document exceptionnel : l’importance de la mission diplomatique de Maïski, entamée alors que la probable accession de Hitler au pouvoir annonçait la guerre en Europe ; le contexte soviétique marqué par des purges qui décimeraient le corps des officiers et des diplomates ; le personnage de l’ambassadeur, enfin : homme de culture et de caractère, ce militant révolutionnaire n’hésitait pas à prendre du temps pour rédiger une pièce en vers.
Le Monde diplomatique

 

Découvert en 1993 à Moscou par so éditeur, en voici une version revue pour la France. Son ton alerte et même primesautier surprend. Maïski rapporte ses nombreux entretiens avec les politiques du moment (Curchill, Lloyd George, Masaryk), en évoque d’autres (rencontre Laval-Staline en juin 1935), raconte ses voyages à Genève et à Paris, juge en liberté les événements et les hommes tel ce portrait du general De Gaulle en mars 1942: «il ne comprend rien à la politique, a de la sympathie pour le fascism de type italien et se dispute avec tout le monde.» Un document exceptionnel, d’une richesse inouïe.

Le Figaro, 17.01.2018

 

Déterminante pour les spécialistes de la période et des relations internationales, cette parution passionnera bien au-delà, grâce au talent d'écriture de Maiski, à sa capacité à saisir au vol les scènes de la vie politique et diplomatique de ces années décisives, celles du défi hitlérien à la paix.
Le Monde - 29/09/2017

Le texte du Journal est précédé d'une introduction biographique, annotée et commentée, mise en rapport avec la correspondance de Maiski et ses Mémoires et illustrée de nombreuses photographies. Ainsi mis en valeur, le Journal constitue une référence de premier ordre pour l'historien de l'entre-deux-guerres et de la Seconde Guerre mondiale. Historia - 01/10/2017

 

Le journal que tient Ivan Maïski tout au long de cette période cruciale du XXe siècle, à l'insu de sa hiérarchie et du NKVD, apparaît d'un intérêt prodigieux.
Valeurs actuelles - 10/11/2017

 

Le Journal d'Ivan Maïski, ambassadeur russe à Londres, est un document exceptionnel. L'historien Gabriel Gorodetsky a exhumé 1500 pages de notes manuscrites et en a établit et commenté le texte qui éclaire et permet de comprendre les événements majeurs de la période, Munich et le pacte Ribbentrop-Molotov.
La Marseillaise - 02/11/2017

 

Le Journal de Maïski comporte des observations fines, beaucoup d'analyses précises, des portraits admiratifs ou sévères, mais aussi des silences, des vides. [...] Dès qu'on ouvre ce livre, on n'a plus envie de s'arrêter.
Histoire & Liberté - 22/02/2019

 

Le lecteur explorera les cuisines de la diplomatie, un voyage qui ne manque ni d'intérêt, ni d'agrément. [...] Dans cet archipel de ventes et de faux-semblants, il sera toujours guidé par la main sûre de Gabriel Gorodetsky qui dévoile, au fil du temps, les omissions ou les simulacres de l'auteur. Le livre, enfin, est un très bel objet. Alors que les éditeurs impriment trop souvent sur un papier médiocre, Les Belles Lettres proposent une édition impeccable de ce texte majeur.
Libération - 14/12/2017

 

Voilà un livre prodigieux. On ne s'en dessaisit pas avant d'en avoir achevé la lecture. (...] On pourrait citer mille traits, mille remarques toutes intéressantes, parfois admirables, parfois consternantes.
Commentaire

Le lecteur trouvera dans le journal, exhumé des archives soviétiques, une superbe illustration de la politique extérieure de l'URSS. [...] Ce document est commenté avec finesse par Gabriel Gorodetsky, aidant à comprendre les méandres d'une diplomatie qui ne manquait ni de subtilités, ni de contradictions.
L'Histoire - 22/02/2019

 

Ce journal est un élément important pour comprendre la diplomatie soviétique.
L'Ours - 17/01/2018

 

Le journal de Maïski est un document essentiel à l'intelligence de notre temps.
Les Lettres françaises - 08/02/2018